Introduction

Il y a deux ans de cela, j’essayais de mettre les mots sur ce mal-être qui me rongeait jour après jour et de répondre à cette question que mon entourage me posait sans cesse : Comment va mon âme ? Le cœur lourd et serré, lorsqu’il était difficile pour moi de parler de ce mal-être, l’écrire l’était également. Il m’a fallu un grand soutien et un puissant encouragement auprès de mes frères et sœurs pour me lancer dans ce récit. Pire encore faire ce qui me paraissait impossible de faire. Sans réaliser réellement ce que je m’apprêtais à faire, avec mes faibles mots, je titubais pour exprimer mes pensées, mon sentiment.

Mais par grâce, l’auteur Yannick NILA a su me guider, m’orienter pour mettre en forme mes idées.
Si aujourd’hui je peux vous présenter la suite de ce récit, ce que je peux vous dire chers lecteurs, dans ma toute récente, rencontre avec le Seigneur dans cette suite, j’ai essayé de vous retranscrire ce qui s’est passé durant ces deux ans, ce que j’ai éprouvé, enduré et appris. Et pour excuser cette longue attente de cette suite, pour vous dire franchement il y a quelque temps il m’était encore difficile de mettre en forme mon message.

Chapitre 2 : Une Confrontation

La vérité, chers lecteurs, serait-ce raisonnable de ma part de vous dire que tout va bien ? Non pour vous dire que tout va mal, mais le fait est, que ces mots qui m’étaient difficile à entendre sont maintenant parvenus à me faire prendre conscience de mon état et de ces choses qui ont longtemps obscurci mon regard. Sans le prendre comme un jugement mais plutôt comme un moyen de me dévoiler à moi-même, m’exprimer à ce sujet fut pour moi un soulagement. Si je peux dès à présent mettre des mots sur ce sujet je pense bien que le processus initial d’un long travail sur moi-même s’est déjà engagé. Bien que je sois certainement encore loin de cet épanouissement total, ce que je peux toutefois avancer, c’est que j’ai trouvé grâce auprès de Dieu qui chaque jour m’aide à voir plus clair et me soutient dans cette marche vers l’allégresse. Parce qu’il souhaite avant tout que chacun de nous prospère comme l’état de notre âme et c’est donc sur ces mots que j’ai souhaité aligner mes pas.

Comme je l’exprimais précédemment, j’ai longtemps vécu d’une certaine manière qui a engendré des comportements, attitudes, sentiments, et pensées qui m’ont souvent éloignée de la vérité, formant un mur qui m’empêchait d’être en contact avec les autres ou encore d’entretenir mes relations. Même une fois après avoir pris conscience de ces failles, ma plus grande difficulté a été, je dirais même l’est encore, d’aller à l’encontre de tous ces agissements et si aujourd’hui encore elle requiert de moi plus d’efforts pour me battre pour mon salut, il y a cependant une grande démarche qui a été faite ; une légère prise de conscience.

À l’heure où chaque mot de mes pensées s’aligne pour vous répondre avec des mots clairs sur comment va mon âme, derrière les coulisses, loin des regards a lieu un combat, un dilemme, un duel entre deux grandes personnalités. L’ancienne qui aime la situation dans laquelle j’ai vécu durant de longues années et celle qui n’appelle qu’à l’équilibre et la stabilité.

Si cette confrontation a été initiée lorsque je me suis décidée à emprunter la voie du changement, ce combat s’avère bien rude et plus encore difficile à gérer jusqu’à présent. Lorsqu’il est temps pour moi de pratiquer ces choses contraires à mes habitudes, la difficulté qui demeure c’est cette autre personnalité qui prend le dessus pour faire l’inverse de ce qui est attendu de moi. Me retrouvant alors piégée, ce défi auquel je dois faire face contre moi-même est si pénible.

Mais s’il n’y a rien qui ne peut être fait sans l’aide de Dieu, comme l’insinuait l’apôtre Paul, « Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair : j'ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. » [Romains 7 v.18] et qu’importe le bien que je désire faire c’est le mal que ma chair est disposée à accomplir. L’heureuse nouvelle est que ce pouvoir nous le trouvons auprès du Père céleste qui nous fait grâce de son Esprit-Saint qui nous aide tout justement à faire ce qui est juste et bon et à lutter contre tout mauvais désir.

Et pendant que cette parole produisait en moi un brin d’espoir pour ma restauration, l’amour et la grâce du Très Haut m’ont accompagnée jusqu’aujourd’hui pour me relever et me fortifier dans ce long processus. Ce que je peux définitivement dire, dorénavant ce que je ressens au tréfonds de mon âme, un léger vent de calme qui s’installe, m’accordant consolation. Et malgré ces quelques difficultés que je rencontre, le père céleste est en permanence à mes côtés pour m’aider à surmonter mes craintes et mes défis.

Tandis qu’il n’y a rien qui est impossible à Dieu, rien qu’il ne peut résoudre sur ces mots, chers lecteurs, je pense que vous l’avez saisi, comment va votre âme ? Toujours en quête de cette paix qui provient de Dieu. Je prie pour vous et moi que la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, garde nos cœurs et nos pensées en Jésus-Christ.

Merci d'aimer ou de partager - Laissez-nous la trace de votre passage...

Lire le chapitre 1 déjà disponible Lire le chapitre 3 prochainement

Laissez-nous votre avis