Message d'alerte !!!

Vous êtes sur l’ancienne version du site artistes press, vous pouvez basculer sur la nouvelle version.

Basculez maintenant !

Vers toi, je m’en vais

A l’aurore, mon cœur déplore, au crépuscule, mon âme s’essouffle et les journées passent, l’espoir s’efface.

Aucun Homme à l’horizon, qui me reste-t-il ? Rien que toi, mon Seigneur mon Roi Où es-tu donc ?

Environnée par les châtiments de mes crimes Mon iniquité est si grande Simple citoyenne que je suis confinée dans la prison du tourment.

Mes genoux courbés, mes yeux embrumés, ma bouche colmatée, mais mon cœur t’implorant De là-haut, je crois sans douter que tu m’entends.

Dans ces terres, livrée à moi-même, j’ai épuisé mes réserves, exténuée, il ne me reste plus qu’une carte à jouer Déserter ce régiment et vers toi m’en aller.

Je sais Seigneur; ta compassion pour moi est sans fin, ton pardon !!! Ô Divin En moi ton sang de justice éradique tous mes vices.

Je suis constamment en quête de ton être, auditrice et pratiquante de tes préceptes, je prends le large devant la souillure de ces terres.

Je déserte ce royaume ténébreux et m’en vais vers ton trône lumineux, à la main ton glaive Dans mon cœur tes règles, pour une route non exempte de pierres Mais assurée par ton être.

Enfin arrivée devant tes hautes portes, je toque avec force Pour pénétrer dans ton fief, car vers toi, je viens.

Accéder à ma couronne car j'ai cru, au loin mes ennemis me poursuivent; Excités par la chasse, C'est le son de mon iniquité qui me réclame, Mon âme.

Confiante auprès de toi, rassurée du repos Dans ton sein, la quiétude de mon esprit, plus de fuite En toi, la victoire est palpable.

Les portes s’ouvrirent et je te vis T’approchant de moi, je sentis le fardeau s’écrouler; Et mon âme reposer; Mes genoux de nouveau courbés; Ma bouche est à nouveau colmatée car mon cœur enclin à t’adorer.

Je t’ai trouvé; Vers toi, je suis.

{Artistes Press}

Pensée

La pluie a cessé, elle s'en est allée. Les fleurs paraissent sur la terre, elles résorbent les eaux du ciel en un filtre évitant de flétrir. Le temps alors de chanter la gloire du Seigneur est arrivé; un chant empreint d’une grâce opiniâtre et comme le figuier embaume ses fruits, et les vignes en fleur exhalent leur parfum, je fais entendre ma voix du haut des cieux; et d'un cœur plein de joie, je t’apporte tout ce que je suis sur le rocher de notre amour.



Les vidéos déjà disponibles

Votre Réaction