Nigéria : Libération troublante de 76 pensionnaires kidnappées par Boko Haram

news-details
Société

Le lundi 19 février 2018, Boko Haram avait une nouvelle fois frappé. 110 jeunes filles âgées de 10 à 18 ans ont été enlevées dans un pensionnat pour demoiselles, par des militants islamiques de Boko Haram, dans le nord du Nigéria, à Dapchi. Des activistes terroristes, qui plus est, circulaient librement sur le territoire Nigérian, dans l’indifférence de l’armée, comme le dénonce Amnesty Internationale. Il s’agirait de représailles semblables à leur précédent grand enlèvement de Chibok, en 2014. En rappel, les combattants de Boko Haram avaient kidnappé deux cents lycéennes. Certaines d’entre elles réussirent à s’enfuir, d’autres furent libérées au compte goutte, après de nombreuses négociations et le versement d’une rançon. Malheureusement demeurent toujours introuvables plus d’une centaine d’entre elles. A contrario, quelques unes décidèrent soi-disant de leur plein gré, de demeurer auprès de leurs ravisseurs.

Quand ils nous ont relâchées, ils nous ont dit d'aller directement à la maison et pas chez les militaires, parce qu'ils diraient que ce sont eux qui nous ont sauvées.

À la tête du pays, le président Muhammadu Buhari avait déclaré faire tout son possible, en restant dans la négociation. Se rajoute à cela, les propos du ministre de l’information nigérian, qui affirmait le soutien de pays amis pour la négociation, et des services de sécurité sur le terrain.
Cependant, pour ce cas présent, un revirement de situation soulève des questionnements. En effet, sans rançon ou autres échanges délivrés par le gouvernement; 76 des 110 pensionnaires enlevées furent libérées par les terroristes. De plus, leur libération s’est opérée sans aucune force de sécurité; les adolescentes ont simplement été déposées par leurs ravisseurs qui ont repris la route, indiqua Bashir Manzo, responsable d’une association d’aide aux familles des jeunes filles captives.

Les interrogations autour de cette triste affaire sont donc nombreuses. Car, selon des experts, ces assaillants de Boko Haram ont ré-exécutés leur attaque, animés par la motivation d’obtenir une nouvelle fois, des rançons et libérations de prisonniers en échange des jeunes écolières. Toutefois, le gouvernement assure avoir piloté ce sauvetage avec beaucoup de minutie et parle d’une libération « inconditionnelle ». Les pensionnaires libérées sont entre les mains de l’agence du renseignement Nigérian. L’une d’entre elles, Aisha Alhaji Deri, affirma à l’AFP qu’elles n’ont jamais été maltraitées par leurs assaillants. Cependant, cinq filles auraient perdu la vie, durant la journée de l’enlèvement.

Quand on foule aux pieds Tous les captifs du pays, Quand on viole la justice humaine A la face du Très Haut, Quand on fait tort à autrui dans sa cause, Le Seigneur ne le voit-il pas ? [Lamentation 3 v.34-36 La Bible]

Il est évident que l’Éternel Dieu omnipotent, omniprésent et omniscient, voit et observe le coeur des Hommes pervers. Malheureusement nos coeurs tournés naturellement vers le mal laissent libre court à des folies et endoctrinement mensongers. Tels que profèrent les messages et exactions des cellules affiliées aux groupes terroristes Islamiques. Ainsi, notre humanité s’en allant toujours plus vers son autodestruction, ne peut que retrouver vie et justice en la présence et la lumière du Tout Puissant. « Car tous en péchés et sont privés de la gloire de Dieu », et deviennent des proies prises au piège dans la brume ténébreuse et aveuglante pour toute vue, toute conscience, intelligence, et raisonnement. Des milliers d’innocents périssent alors entre les mains de ces activistes du père du mensonge et du trouble.

Chers lecteurs, il reste un espoir, le Juste juge Eternel qui rend selon les oeuvres de ces mercenaires, et intervient à sa façon dans les troubles se déroulant dans notre monde, bien que les Hommes ne le perçoivent. De ce fait, si le monde est en méconnaissance du pouvoir de libération ancrée dans l'évangile, c’est à l’Eglise du Christ de prendre les rênes, et d’implorer Dieu pour la paix et l’ordre au Nigéria… et dans le monde. Notre monde a besoin du repos, de la paix. En sauveur fidèle, le Christ apparaît, incarnant Dieu le Père sur la terre, et appelle tous les épuisés et oppressés à s’appuyer sur lui. Pour se nourrir de la foi, de l’espérance et de la consolation qu’il accorde à tous ceux qui le désirent. Mais en attendant que ce message soit accepté ou entendu de tous, que notre foi et nos pensées soient une force pour les parents de toutes ces jeunes filles, retrouvées ou non.

author

Wissa KOLOLO

Artistes Press

Journaliste, 🎶 Chantre, Auteur, Maquilleuse, Styliste/Modéliste & Couturière, Conseillère en Image👗📸 ~ Entrepreneuse

Visionnez notre dernière vidéo sur la chaîne Youtube
Partagés récemment

Ajouter un commentaire