L’arche de Noé: Pourquoi le secret de son existence est gardé par la CIA ?

news-details
Science

Saviez-vous qu'un groupe d’explorateurs évangéliques originaires de la Turquie et de la Chine, découvrirent les vestiges de l’Arche de Noé sur le Mont Ararat ? Cette chaine de montagne séparant la Turquie de l’ancienne URSS. Le collectif évangélique était composé de membres de la Noah's Ark Ministries International. L’un d’eux, auteur d’un documentaire sur le sujet attesta être sûr à 99.9%, qu’il s’agissait bien de l’embarcation navale du patriarche. Panda Lee, un autre membre déclara avoir vu « une structure construite avec des planches de bois. Chaque planche faisait environ 20 centimètres de largeur. J’ai pu voir des tenons, preuve d’une construction ancienne antérieure à l’utilisation de clous métalliques. Nous avons parcouru environ 100 mètres vers un autre site. J’ai aussi pu voir des fragments de bois brisés intégrés dans un glacier et d’environ 20 mètres de long ». Ces évangélistes l’auraient retrouvé à plus de 4000 mètres sur le Mont Ararat, une zone non habitable de par sa hauteur, et très difficile d’accès. L’information datant d’avril 2010 fut relatée par le Figaro.

Le septième mois, le dix-septième jour du mois, l'arche s'arrêta sur les montagnes d'Ararat. Les eaux allèrent en diminuant jusqu'au dixième mois. Le dixième mois, le premier jour du mois, apparurent les sommets des montagnes. [Genèse 8 v.4-5 La Bible]

Il était question que des responsables turcs locaux, demandent à l’Unesco d’accorder à leur région le statut de patrimoine mondial ; dans l’intérêt de protéger le site au cours de prétendues recherches. Mais jusqu’alors, rien sur l’Arche n’est relayé. Il faut dire que cette découverte ne l’était plus vraiment.
« Une embarcation a échoué à près de 5000 mètres d’altitude. Il faudrait une inondation de l’ordre du fantastique pour faire venir un bateau à cette altitude », s’exclama le Dr et géologue Alan Lester au cours du documentaire dédié à l’Arche de Noé. En effet, un documentaire nommé l’Anomalie d’Ararat, dont un extrait fut partagé dans l’émission La vérité est ailleurs, relate des informations concernant la découverte de l’Arche de Noé. Le documentaire reconstitue les étapes de la découverte du bateau enfoncé dans les montagnes en 1949, en pleine guerre froide (1941-1991) entre les Etats-Unis et l’URSS. En effet, ce serait des images satellites prises par des bombardiers américains qui révélèrent une forme anormale dans les hauteurs montagneuses. Ses scans ont été par la suite envoyés au QG de la CIA pour plus d’analyses.

L’ Arche de Noé dans les montagnes, une menace pour la sécurité nationale

De nouvelles analyses des imageries permettront la découverte de nouveaux détails confirmant la thèse de l’Arche de Noé enfoncée dans les montagnes Turques. Des recherches plus approfondies, lancées en parallèle par le secrétaire de la défense américaine Dr. Robert Gates dans les années 90, permirent d’en savoir davantage sur le navire ancien. Cependant, la CIA première sur le coup, tenta de rendre publiques de fausses informations, dans le but de détourner l’opinion publique et garder secrète l’existence du bateau. Et le plus étonnant reste à venir. Pour des raisons de sécurité nationale, tous les travaux concernant les recherches de l’Arche de Noé furent gardés secrèts par la CIA et, classifiés en 1999. Néanmoins, le site Science-Faits-Histoire révèle que les recherches et analyses n’auraient pas cessé pour autant. D’ailleurs, elles auraient été organisées dans le plus grand secret, sous la direction du Secrétaire de la défense de Georges Bush Père et de l’ancien président Barack Obama.

En effet, la CIA et d’autres organismes continuent leur investigation, et lancent à leur tour de nouvelles analyses. En résultent des données dissipant toujours plus le doute concernant l’existence et le positionnement de l’Arche. Car les nouvelles analyses de la CIA, permirent de mesurer la forme et la profondeur du bateau. Des données cruciales qui vinrent confirmer les descriptions Bibliques. « Voici comment tu la feras: l'arche aura trois cents coudées de longueur, cinquante coudées de largeur et trente coudées de hauteur » [Genèse 6 v.15 La Bible]
Cependant, un hic met un frein à leur volonté de connaître enfin la vérité. Le site où repose le bateau serait tellement si dangereux que des excursions et expéditions se sont soldées par des échecs, voire des décès. Pire encore, les autorités Turques auraient décidé de bloquer tout accès au site; la zone serait d’ailleurs à présent réservée aux militaires.

L’Arche de Noé, son dossier classifié par la CIA, pour des raisons plus mystérieuses

Une vidéo amateur d’une interview de Bob Dean, un ufologue et enseignant dans une université de l’Indiana à Bloomington, vint ôter le voile sur les raisons de la classification du dossier.
Dans la vidéo, le professeur témoigne tenir des informations jugées hautement secrètes, selon ses dires. Il affirme que le NRO, le Nation Reconnaissance Office, l’une des agences de renseignements des États-Unis, possède des satellites d’analyses d’une grande modernité. En effet, l’organisation exerce dans le domaine de la surveillance par satellite. Elle est spécialisée dans la création et mise en opération de satellites espions et également dans le traitement des analyses d’imageries satellites. L’agence posséderait une série de satellites appelés Système Keyhole (trou de serrure), probablement le meilleur système au monde. Par cette technologie de pointe, la NRO s’adonna également à la capture d’images du site où s’échoua le bateau. Le traitement des photos délivra des images d’une tout autre résolution, et créa la stupéfaction au sein de l'agence de renseignement, assure le professeur.

« Pourquoi la découverte du bateau sur le mont Ararat, atteint-elle un degré de secret plus élevé que… tout ce qu’on peut connaître ? », demande-t-il. En voici les raisons ; Après l’étude de ses images satellites, la NRO envoya des commandos de la marine sur la zone du navire. Une douzaine environ fut parachutée, et passa plusieurs jours à l’intérieur de l’embarcation. À la fin de leur excursion, l’équipe récupérée par hélicoptère repartit avec des « artéfacts inhabituels ». Des artéfacts qui plus est, n’auraient jamais été répertoriés ou mêmes décrits. Ces artéfacts, objets ou structures, peut-être archéologiques, provenant de la main de l’Homme ou d’une altération de la nature, seraient vraisemblablement la cause de la classification des recherches de l’Arche de Noé. Pour conclure, l’anomalie du Mont-Ararat serait-il le bateau de Noé ? « Personne ne le sait […], mais ils ont alors découvert qu’il s’agissait apparement d’un bateau gigantesque. Pour autant qu’on puisse le savoir, il est essentiellement en bois, mais apparemment c’est l’oeuvre d’un génie… » Il faut dire que la structure en bois, daterait de plus de 12 000 ans. Elle semble néanmoins avoir résisté au temps, ce qui assoie la thèse d’une ingéniosité certaine dont fit preuve son auteur, Noé.

Fais-toi une arche de bois de gopher; tu disposeras cette arche en cellules, et tu l'enduiras de poix en dedans et en dehors. [Genèse 6 v.14 La Bible]

Avant d’apporter tout jugement chers lecteurs, nous vous invitons à la lecture de l’histoire de Noé, [Genèse 6 v.1-22 La Bible]. Toutefois, il est certain; en ces derniers temps où l’intelligence de l’Homme s’est accrue que bon nombre de scientifiques s’alignent sur la thèse qu’une supériorité sous forme d’entité divine est à l’oeuvre depuis l’origine, dans les évènements ou conséquences majeures et inexpliquées, dans l’existence et les capacités de l’Homme, dans l’univers. De nombreux faits bibliques sont à ce jour prouvés grâce au travail du corps scientifique et archéologique. Bien que certaines méthodes demeurent sujettes à controverse. L’ouverture de la Mer Rouge par le bâton de Moïse et son bâton même par exemple, semblent être de véritables énigmes. Les scientifiques apportent la thèse d’une sécheresse temporaire de la mer à priori. Cependant, rien ne justifie la découverte d’armes ou d’objets appartenant vraisemblablement à des soldats égyptiens, sous la Mer rouge, comme le précisa un documentaire sur le sujet.

De plus, elles sont nombreuses, les actions des prophètes qui engendrèrent des conséquences climatiques, ou chamboulèrent l’horloge naturelle de la terre. Rappelons-nous du prophète Josué qui arrêta le soleil ; ou plutôt, stoppa la rotation de la terre pendant un temps donné, pour gagner un combat [Josué 10 v. 12-13 La Bible]. Une action engendrant ainsi nos années bissextiles… Soyons-en certains, croyant ou non, les secrets de la terre ne cesseront d’attester l’existence de la gloire de Dieu, et ses actions au travers des Hommes, tout au long de la Bible. Nul doute qu’avant la fin, tous les Hommes de la terre seront en connaissance de la manifestation de Dieu, dès le commencement du monde et en cette fin des temps. En effet, chers lecteurs, il vous suffira d’ouvrir la Bible et lire les enseignements du Christ, pour comprendre la véracité de ses propos, et bien entendu, l’urgence à être en connaissance des écritures, regorgeant des signes révélateurs sur le cours et la fin de notre existence.

author

Wissa KOLOLO

Artistes Press

Journaliste, 🎶 Chantre, Auteur, Maquilleuse, Styliste/Modéliste & Couturière, Conseillère en Image👗📸 ~ Entrepreneuse

Visionnez notre dernière vidéo sur la chaîne Youtube
Partagés récemment

Ajouter un commentaire