La musique et ses bienfaits thérapeutiques, psychiques, mais aussi l’expression de notre âme à Dieu

news-details
Noyau de vie

Imaginez un court instant votre vie, votre quotidien sans musique… Alors ? Ressentez-vous un manque ? Cet inconfort, ce vide ?
Il est effectivement impensable de vivre sans musique. Tout simplement, parce qu’elle a pris une place indispensable dans notre existence, berçant notre quotidien, permettant d’exprimer nos émotions, de marquer le temps, un souvenir, mais elle est surtout définie comme un art d’expression. Un art pour l’artiste de partager un message, un parcours, un état, par l’intermédiaire d’instruments, de sons et pour nous qui l’écoutons de l’apprécier, l’apprivoiser, l’adapter à notre vie et de nous développer et nous exprimer.
La musique devient une force, une motivation quand on doit se lancer dans une activité : sport, ménage, sortie, bricolage etc. ; elle est également un refuge dans les moments de tristesse, des coups durs mais rythmant aussi les bons moments de notre vie, célébrations, de joie, d’amour et autres.
Bref, elle est indispensable !

La musique, un art qui agit sur le cerveau, nouveau remède ?

Etudiée à plusieurs niveaux, de nombreux neuroscientifiques et psychologues ont pu démontrer à travers leurs recherches que la musique agissait sur le cerveau, au niveau de la mémoire, de la motricité, des émotions, de l’attention et aussi dans l’apprentissage mais également la douleur.
Au cœur des émotions, une musique relaxante permettrait de gérer une situation stressante à venir. Comme nous l’informe le magazine Santé, « nos émotions peuvent être ainsi contrôlées et impactées par la musique que l’on écoute. » Parvenant également à moduler notre mémoire.
Aujourd’hui, la science continue de rechercher le véritable impact de la musique sur le cerveau, atteignant semble-t-il de nombreuses zones, par ses effets constatés lors de différents tests effectués à plusieurs occasions, à des groupes de recherche, de travail.
Toutefois, elle s’accorde à dire qu’une musique dynamique est favorable à l’entraide, à la créativité, et à la bonne humeur, tandis qu’une musique relaxante, plus douce sera plus utilisée pour les moments de tristesse mais pas uniquement car elle apporte également plus de concentration.

A tout âge et même durant une grossesse, le pouvoir de la musique opère.
Il est même dit qu’écouter de la musique classique aurait un impact sur la psychomotricité du nouveau-né, en sus, plusieurs styles de musique participeraient au développement mental et à l’ouverture d’esprit de ce dernier.
Tout au long de la croissance d’un individu, la musique influe sur la concentration, l’apprentissage, la connaissance du corps, la respiration, la créativité, l’habilité, l’éveil artistique, et bien d’autres domaines.
Et le doigt est également pointé sur l’adolescence, sur la place essentielle de la musique à cette période de la vie contribuant significativement au développement de l’identité.

La musique, un art thérapeutique, une arme puissante

Bien plus qu’un loisir et un passe-temps, la musique est aussi une thérapie.
Employée au confort dans les maisons de retraite, les hôpitaux et garderies, de nombreux effets ont été visibles. En neurologie et plus encore pour les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, la musique a prouvé être bienfaisante. Pour ces personnes présentant des troubles majeurs de la mémoire, l’écoute musicale semble leur permettre d’être plus en alerte, plus apaisées, plus heureuses, et même de raviver des souvenirs enfouis.
De plus, selon des témoignages recueillis auprès de personnes souffrant de douleurs chroniques, la musique interviendrait sur la douleur, l’atténuant d’au moins 25%. Certes, cela n’a pas encore été prouvé scientifiquement, toutefois elle présenterait un atout pour les pathologies difficiles à traiter de manière médicamenteuse.

Malheureusement comme dans toutes choses, cet art a aussi été utilisé à de mauvais escients ; musique de propagande, comme ce fut le cas par les Allemands, qui l’utilisèrent pour diffuser des messages dans le but de contrôler la population. Egalement utilisée pour dénoncer, défendre une cause, elle reste néanmoins et incontestablement un moyen de diffusion de messages d’espoir, à l’exemple du Blues par le Gospel, lors de la traite des esclaves.

Vous rendez-vous compte de l’importance de la musique dans notre vie, son impact dans notre existence, ses bienfaits constatés sur notre cerveau, notre corps et son influence sur nos émotions ?

Réflexion : si la musique inspirée par notre savoir, nos émotions, influe autant sur l’Homme, ne pensez-vous pas qu’un chant plein de foi, de reconnaissance à Dieu pourrait faire des miracles ?!
La louange et l’adoration ont une place prédominante dans la culture du christianisme. Des textes de gratitude, des témoignages sont entonnés par les croyants dans les lieux de culte, le corps du Christ. Des instants essentiels, des moments de louange, de célébration, d’élévation, fortement recommandés dans la Bible, et également retrouvés parmi les Psaumes de David. Ces chants sont empreints de foi, d’onction, d’amour et d’espoir.

Chantez à l'Eternel un cantique nouveau ! Chantez à l'Eternel, vous tous, habitants de la terre ! Chantez à l'Eternel, bénissez son nom, Annoncez de jour en jour son salut ! Racontez parmi les nations sa gloire, Parmi tous les peuples ses merveilles ! Car l'Eternel est grand et très digne de louange… » [Psaume 96, v 1-4 – La Bible]

D’après Luther ou encore Saint-Augustin, chanter c’est prier deux fois. Un instant qui peut être vu comme une libération à cœur ouvert d’exprimer sa reconnaissance, son amour, un moment vital où le croyant adore de tout son cœur le Seigneur, son Dieu.
Bien loin de simples paroles associées à une mélodie, l’adoration est un chant, tout comme la prière, inspiré par l’esprit de Dieu en l’Homme pour entrer en contact avec Dieu. L’on partage ses sentiments, abandonne ses fardeaux, reconnaît sa grandeur. Il s’agit d’atteindre une dimension de connexion, car Dieu est à la recherche de vrais adorateurs, en esprit et en vérité !

La Bible partage, par ailleurs, plusieurs épopées, miracles, victoires remportés par le pouvoir de l’adoration ; voyons la muraille de Jéricho qui céda par le pouvoir des louanges des Israélites [Josué chap.6 – la Bible] ou encore l’adoration de Paul et Silas qui rompit leurs chaînes, alors qu’ils étaient en prison [Actes 16 v.25-26 – la Bible]. Non seulement cela, par nos louanges nous remercions Dieu pour ce qu’il a fait dans nos vies, ce que nous voyons et ne voyons encore.
Ainsi, l’adoration et la louange ne peuvent être dissociées, ayant une place d’honneur dans la prière, formant une équipe imparable dans la manifestation de notre foi et notre amour pour Dieu. Elles sont l’expression de notre âme reconnaissante, la respiration de notre âme assoiffée de Dieu.

Il est donc important, chers lecteurs de chérir et avoir des temps d’adoration, de prière, non pour avoir mais pour louer Dieu avec foi de ce qu’il a déjà accompli, dans sa grâce [Marc 11 v.24 – la Bible].
Et nous, Eglise, soyons exhortés à prier pour nos chantres, musiciens, afin qu’ils soient sans cesse renouvelés d’inspiration divine pour de nouveaux cantiques, pour l’édification du corps du Christ. Et pour que Dieu fasse lever de nouvelles générations de leaders dans la musique chrétienne Francophone, pour des cantiques qui changent des vies !

author

Sandylène Mankangila

Artistes Press

Artiste, Journaliste présentatrice, assistante de tournage, Perchwoman 🎤🎬🎧🎼,👩🏽‍💻 Entrepreneuse

Partagés récemment

Ajouter un commentaire