3 mois de grève, la SNCF ne lésine pas sur les moyens pour se faire entendre

news-details
Société

Jours de grève, jours de misère… pour tous les usagers ! En profond désaccord avec la réforme ferroviaire menée par la ministre des transports Elisabeth Borne ; la SNCF est en colère et compte bien le montrer. Place à une guerre froide entre nos cheminots et le gouvernement.
Il faut croire que, de son côté, le gouvernement n’est pas prêt de s’incliner. Le sujet fâcheux, la fameuse loi d’habilitation qui laisserait libre champ au gouvernement d’effectuer « des ordonnances pour réformer le secteur ferroviaire ».

« Le gouvernement souhaite ‘modifier les missions, l'organisation, la gouvernance et la forme juridique’ de la SNCF sans remettre toutefois en question son ‘caractère public’, selon le projet de loi, qui comprend huit articles énumérant sur quatre pages les points à réformer. L'idée du gouvernement est de poursuivre en parallèle les discussions avec les partenaires sociaux et le débat parlementaire, pour remplacer au fur et à mesure les ordonnances par des amendements législatifs, avec pour objectif l'adoption de la ‘loi pour un nouveau pacte ferroviaire’ avant l’été . Le gouvernement veut aussi pouvoir ‘modifier le cadre de la négociation sociale d'entreprise, ainsi que les conditions de recrutement et de gestion des emplois des salariés du groupe public ferroviaire’. L'exposé des motifs évoque directement ‘l'arrêt des recrutements au statut (de cheminot) des nouveaux agents’, l'un des points très sensibles pour les syndicats.», relate le site Challenge.

Pour manifester contre cette mainmise du gouvernement, les cheminots étaient prêts à entrer dans une grève dure, à l’instar de celle de 1995 paralysant à l’époque tout le pays. Cependant ils optèrent pour une stratégie plus novatrice… et plus contraignante, qui est la suivante.
À partir du 4 avril, la SNCF entrera en grève pour une durée de trois mois. Et pour pouvoir maintenir cette période longue de contestation, les cheminots décidèrent de se mobiliser entre deux et trois jours par semaine. Soyons rassurés, la SNCF gracie les usagers d’un week-end de Pâque sans trouble ferroviaire. Mais au lendemain des festivités, le calvaire débutera.

Un calvaire dont les prémices se feront ressentir ce jeudi 22 mars 2018. L’ensemble du service public s’est en effet mobilisé pour dénoncer les mesures du gouvernement.
Les fonctionnaires tout d’abord veulent « défendre leur statut, que le gouvernement a déclaré vouloir "assouplir", ainsi que leur pouvoir d'achat. Ils dénoncent la suppression de 120 000 postes prévue durant le quinquennat, ainsi que le gel du point d'indice, le rétablissement de la journée de carence ou encore l'augmentation de la CSG qui les touche ».
Le corps enseignant « dénonce notamment le fait que les 3 881 postes créés à la rentrée prochaine dans l'Education nationale ne permettront pas de mettre en œuvre les réformes souhaitées par le gouvernement, notamment le dédoublement des classes de CP dans les zones d'éducation prioritaire. »
Quant aux employés du métro Parisien, ils « appellent à la grève pour soutenir les cheminots contre la réforme de la SNCF et pour défendre le service public de transport. »
Et pour finir, les contrôleurs aériens se joignent à la manif, par solidarité.

Nos syndicats ont-ils peur du changement, ou dénoncent-ils un rapport de force ?

Il faut dire que la politique du président est une politique de changement, soit de réforme. Ce dernier l’avait prévenu, et compte bien de son côté appliquer ceux pourquoi la France l’a élu. Cependant, comme tout président, il se heurte à certaines barrières, dont la peur de certaines branches professionnelles. Quand Emmanuel Macron veut tirer sa barque vers un meilleur avenir, quitte à chambouler un tant soit peu les vieilles règles, nos syndicats manifestent illico leur crainte de ce qu’ils jugent être une atteinte à leurs statuts professionnels, à la stabilité de leur emploi et la pérennité de leurs activités. Pourtant, ces réformes n’ont-elles pas été proposées pour mettre à jour si l’on peut dire, ces secteurs d’activité, dans notre conjoncture actuelle et pour instaurer et assurer un meilleur cadre professionnel pour la relève ?

Fort est de constater qu’il est toujours plus facile d’apporter un jugement lorsque nous ne sommes directement pas concernés. De ce fait, notre approche sera celle d’espérer un renouveau et une sagesse au sein des élus qui nous gouvernent. Afin que citoyens et politiques puissent enfin parler un même langage. Dans l’intérêt que nos gouvernements ne se sentent dans l’obligation d’entamer des rapports de force, ni les citoyens des manifestations sans précédent.

Car l'Eternel donne la sagesse; De sa bouche sortent la connaissance et l'intelligence; Il tient en réserve le salut pour les hommes droits, Un bouclier pour ceux qui marchent dans l’intégrité. [Proverbes 2 v.6-7 La Bible]

Ce verset n’aura de sens qu’auprès des croyants, fléchissant les genoux pour notre pays. Car la prière des justes a une grande efficacité. Cependant, le désir de demeurer dans l’intégrité est une des démarches de tout Homme se considérant être droit… dans ses bottes. Ainsi, nous avons tout intérêt à faire appel à une grâce divine, afin de vivre, prospérer et s’épanouir dans une société régie avec sagesse.
Avant les longues attentes interminables sur les quais et arrêts de bus ; les wagons bombés de monde et les usagers se disputant pour un regard, une bousculade ; nous vous disons À vos taxis ! Au mieux, sans possibilité de vous déplacer; profiter de deux, trois jours de repos supplémentaires par semaine; et durant trois mois… ce n’est pas rien !

Ne terminez pas la lecture de cet article sans noter le calendrier des grèves SNCF.
Pour les mois d’avril et mai, notons douze jours de grèves respectifs, aux mêmes dates : Les 3 et 4; 8 et 9, 13 et 14, 18 et 19; 23 et 24; puis 28 et 29.
Et pour le mois de juin, le trafic sera chamboulé les 2 et 3, 7 et 8, 12 et 13, puis les 22 et 23, 27 et 28.

Que la joie du Seigneur soit notre force, même dans les temps de profonds inconforts.

author

Wissa KOLOLO

Artistes Press

Journaliste, 🎶 Chantre, Auteur, Maquilleuse, Styliste/Modéliste & Couturière, Conseillère en Image👗📸 ~ Entrepreneuse

Visionnez notre dernière vidéo sur la chaîne Youtube
Partagés récemment

Ajouter un commentaire